lundi 4 janvier 2010

Le point sur les ampoules à économie d’énergie : 6 mois après le retrait progressif des ampoules à incandescence, les Français s’approprient le produit avec satisfaction.

LUCIBEL

SONDAGE CANAL ENERGIE / LUCIBEL – 2ème enquête

Le point sur les ampoules à économie d’énergie : 6 mois après le retrait progressif des ampoules à incandescence, les Français s’approprient le produit avec satisfaction.


Conscients des nouvelles mesures encadrant la vente d’ampoules, les français plaident pour de nouvelles améliorations. Leurs souhaits : un coût plus abordable, un allumage plus rapide, une lumière plus agréable et une meilleure « comparabilité » des produits.


Paris, le 04 Janvier 2010 – 6 mois après la disparition des ampoules 100W à incandescence et quelques jours après la disparition des ampoules 75W en France, le portail d’information sur les économies d’énergie www.canal-energie.com a interrogé une nouvelle fois les français, à travers une enquête en ligne menée entre le 23 et le 30 novembre 2009 auprès de 830 individus pour le compte de LUCIBEL, fabricant français d’ampoules à économie d’énergie.

La réponse des français : 12% ont stocké des ampoules à incandescence 100W.

On constate que 75% des individus interrogés sont informés de la disparition des ampoules à incandescence, qui est néanmoins jugée sévèrement comme en témoignent certains commentaires : « Nous devrions pouvoir avoir le choix de nos modes de consommation » ou encore « Il faudrait que le gouvernement commence par donner l’exemple en utilisant les ampoules à économie d’énergie dans tous ses édifices ».

S’ils sont 90% à avoir déjà achetés des ampoules à économie d’énergie, seul 53% ont acheté des ampoules à économie d’énergie équivalentes aux anciennes ampoules à incandescence 100w. Il est même surprenant de voir que 12% des répondants déclarent avoir préféré stocker des ampoules à incandescence avant leur disparition pour compenser l’absence des 100W à incandescence.

Les consommateurs demandent plus d’informations.

Le retrait des ampoules à incandescence est d’autant plus critiqué que les français reprochent un manque flagrant d’informations. En effet, ils sont 69% à se dire peu informés sur le sujet. Autre constat, 40% ne sont pas capables de donner un ordre de grandeur sur l’économie d’énergie réalisée pendant 8 ans grâce à une ampoule à économie d’énergie. Uniquement 12% ont été en mesure de donner le bon ordre de grandeur, soit 60 à 80€.

« Avant de changer la loi, il faut expliquer », « Les développements en cours et à venir semblent intéressants. Mais nous manquons cruellement d'informations sur le sujet. » ou encore « Quasiment aucune information fabricant sur la traçabilité et le recyclage de ces ampoules ». Il y a une grande demande de précisions de la part du consommateur : 25% s’interrogent sur le recyclage ; 23% sur les différentes qualités d’éclairage ; 23% voudraient des précisions sur les économies générées et des explications sur la technologie ; 20.5% sur les équivalences en watts entre les ampoules à incandescence et à économie d’énergie.

Une meilleure appropriation du produit et une satisfaction grandissante.

Coté perception, le bilan est très positif avec 68% des sondés satisfaits de leur premier achat d’ampoule à économie d’énergie, dont 15% à en être très satisfaits. Seule une petite minorité juge qu’elles constituent une nouvelle contrainte (8%).

Si l’on compare ces réponses avec la première enquête réalisée en mai 2009, les français ne sont plus que 55% à attendre une réduction du prix (contre 72%), et un français sur 2 constate une amélioration dans le choix des modèles proposés. Seules 42% des français attendent encore un allumage plus rapide contre 60% lors de la première enquête. Quand à l’intensité de la lumière, ils sont 35%, contre 44% au dernier sondage, à vouloir une amélioration.

Pour Christophe Bennehard, Directeur Général Délégué de Lucibel, « la critique des sondés porte sur les premières générations d’ampoules à économie d’énergie, la recherche a, depuis, permis de limiter les défauts relevés. Nous sommes d’ailleurs partis des mêmes constatations pour concevoir nos ampoules, en travaillant sur la diversité des intensités de lumière (douce, confortable, intense), la rapidité d’allumage et l’esthétique des ampoules ».
Les français veulent des emballages plus écologiques.

Le 1er Janvier 2010, la distribution des sacs en plastique non biodégradables en France sera interdire dans l’ensemble des commerces. 55% des français y voient un acte concret pour générer moins de pollution contre 8% n’y voyant qu’un acte inutile.
Une nouvelle étape est demandée par 81% des individus interrogés qui souhaitent désormais une réglementation pour promouvoir des emballages produits moins polluants. Depuis 2 ans, la société Lucibel répond à cette nouvelle attente, avec un emballage écologique sans plastique, 100% recyclé et recyclable.
Au niveau individuel, les français estiment dans leur majorité (52%), faire assez d’efforts pour consommer moins d’énergie.


A propos de LUCIBEL
La société française LUCIBEL souhaite démocratiser l’usage des ampoules à économies d’énergie de qualité pour tous.
LUCIBEL conçoit des ampoules avec pour spécificités :
- des prix de vente jusqu’à 25% inférieurs aux standards du marché
- un allumage immédiat
- un emballage écologique, 100% recyclé et recyclable
- une gamme complète d’ampoules avec un choix de confort d’éclairage : douce, confortable et intense
Les produits LUCIBEL sont référencés dans 400 points de vente, et notamment dans les réseaux de grande distribution suivants : Leclerc, Système U, Boulanger, M. Bricolage…

www.lucibel.com

À propos de Canal Energie
La société Canal Energie est éditrice du site www.canal-energie.com, un portail d’informations dédié aux solutions et bonnes pratiques en matière d’économie d’énergie et comparateur en énergies (gaz, électricité, solutions en énergies renouvelables). Le site a été créé en 2007 par Arnaud de La Bouillerie et Savinien de Rivet, deux journalistes issus de la presse professionnelle et spécialisée.

Pour de plus amples informations :

Contact presse :
Laurent Durgeat
Agence PRformance
Direct : + 33 (0) 1 56 03 55 47
GSM : + 33 (0) 603 003 603
E-mail : laurent@prformance.com

1 commentaire: